Réussir est ton droit

Hello cher lecteur,

Aujourd’hui j’aimerais aborder un sujet, qui j’espère ne te collera pas une sinusite; celui de la réussite.

Ce thème m’a été inspiré par un évènement vécu il y a quelques semaines.

J’étais chez ma maman qui a la chance de vivre face à la mer. Regarde comme c’est beau.

On s’apprêtait à se mater Prison break ensemble car oui, elle n’avait jamais vu cette série et je trouvais que sa vie ne pouvait être accomplie si elle n’avait pas, elle aussi, bavé sur Michael Scofield.

L’homme en question.

Et moi quand j’ai découvert qu’il était gay (j’ai eu exactement la même réaction que lorsqu’on m’a appris qu’Enrique Inglesias avait un micro pénis).

Bref, trêve de bavardage, nous étions sur le point de lancer un épisode lorsque nous avons entendu des voix chanter une chanson des Gispy king. En bonne gitane qu’elle est, ma mère a foncé sur la terrasse pour aller écouter la musique et danser (elle ne rate aucun concert des Gipsy ou de Kendji, merci de mettre une bougie pour nous, sa famille, qui souffrons de la situation).

Le soleil était en train de se coucher, une famille d’une quinzaine de membres était sur la plage en train d’écouter un concert de musiciens gitans venus pour l’occasion. Il y avait des ballons, des gâteaux, des feux d’artifice, des parents, des enfants, des nourrissons. Il y a avait surtout des rires, de la joie et de l’amour.

Tous avaient un t-shirt avec écrit 95 avec un coeur au dos . J’ai d’abord cru que ces gens venaient du Val d’Oise et n’ai pas compris leur fierté ayant grandi 17 ans dans ce département qui ne fait pas vraiment rêver jusqu’au moment d’apercevoir un vieil homme dans une chaise au grand sourire et au coeur visiblement léger.

Il n’en a pas fallu plus pour toucher en plein coeur la sensible que je suis.

J’ai alors fait le constat suivant: avoir une fête sur la plage, organisée par les siens et entouré par sa descendance pour ses 95 ans, je crois que c’est cela Avoir réussi sa vie.

Bon ok, peut-être que ce monsieur est juste extrêmement riche et tous ces rats n’étaient là que pour le futur héritage mais laisse-moi rêver, cher lecteur et laisse-moi être dans le coeur.

Réussir, c’est quoi ?

Réussir, ce n’est pas travailler H24

Je te parle de tout cela car je ne me reconnais pas dans les modèles de réussite associés à l’entreprenariat aujourd’hui.

Je ne lis aucun livre de développement personnel axé réussite, tout simplement parce que je ne me reconnais pas dans cette vision de toujours faire plus, de motivation à toute épreuve et de travail acharné.

Bien sûr qu’entreprendre = passer à l’action et persévérance. Bien sûr qu’entreprendre = implication et travail de qualité.

Mais entreprendre n’implique pas nécessairement de travailler sans cesse , d’être dans le Faire en permanence au point d’en perdre son équilibre personnel/professionnel.

Pourquoi s’imposer et retrouver ce qu’on a fui dans le salariat ? A quoi bon ?

Tu sais, le conard de patron qui te mettait la pression chaque matin, pourquoi te mettre dans sa peau et le devenir pour ta propre personne ?

Réussir, ça ne se mérite pas

Cette idée qui pullule dans tous les livres de développement personnel, c’est que la réussite, ça se mérite.

Et nous sommes nombreux à associer ces deux notions ensemble.

Depuis tout jeunes, nous sommes en effet conditionnés à penser cela.

Je fais quelque chose de bien, je suis « gentil » =>> on me récompense.

Je travaille bien à l’école =>> j’ai une bonne note.

Hier, j’avais soif, super soif.

Je me suis donc rendue dans ma cuisine, en passant par mon couloir où j’ai au passage fait une caresse à mon chat, et j’ai pris une bouteille d’eau dans mon frigo. Oui je sais, cette histoire est passionnante.

Je me suis servie un verre. En me servant ce verre, me suis-je demandée si je méritais ce verre d’eau ?

Non j’avais soif, boire est naturel et j’ai le droit de boire.

Et bien, ma bichette, réussir c’est pareil.

Tu n’as pas à le mériter ni à fournir un travail acharné pour réussir.

Réussir est un droit, une possibilité qui te revient. Nous sommes ici bas pour kiffer, pas pour galérer.

Je te propose dès aujourd’hui d’imprimer cela dans ta cabeza: je mérite de réussir en étant juste moi. Je mérite de réussir en mettant, au service du monde, ma zone de génie.

Lorsque tu es dans ta zone de génie (j’en parlerai plus en détails dans un article), tu as juste à être Toi pour exploiter et libérer ton potentiel, pour transmettre avec simplicité et fluidité ce que tu as à transmettre. C’est facile.

Dois-tu t’excuser du fait que ce soit facile pour toi et donc travailler trois fois plus pour mériter de réussir ? Non bébé, non.

La connaissance de soi au service de ta réussite

Tu le sais, l’introspection fait partie intégrante de ma vie personnelle comme professionnelle et faire péter les blocages et croyances est l’un de mes talents. Cela fait partie de ma zone de génie et mettre le doigt dessus et aider à leur libération est quelque chose qui me passionne et nourrit.

Croyances limitantes et Réussite

« Marie, je ne comprends pas pourquoi ça ne marche pas. J’ai mis ci ça ça en place mais la sauce ne prend pas ».

Ce que j’observe bien souvent, c’est que la réussite est quelque chose qui motive les gens. C’est bien souvent leur motivation numéro 1.

Pour autant, c’est un sujet qu’ils n’ont jamais creusé et c’est bien là tout le problème.

Parce que la réussite a de multiples visages, a différentes définitions, il est important de définir sa propre vision.

Parce qu’en faisant ce travail de définition de la réussite à votre façon, vous allez aussi mettre le doigt sur vos croyances limitantes en la matière.

Vous vous demandez de quoi je cause ?

Derrière l’envie de réussir, se cachent des tonnes de peurs inconscientes:

  • la peur de faire de l’ombre
  • la peur de prendre la place des autres
  • la peur de dépasser ses parents, son conjoint
  • la peur de sortir de la case dans laquelle on nous a toujours mise, dans laquelle on a accepté de rester

etc …

Il y a quelques temps, j’avais mis le doigt sur une croyance à ce sujet:

Marie qui réussit = Marie épanouie et heureuse = Marie détestée.

J’ai vécu beaucoup de jalousie dans ma vie . A l’école, j’avais des facilités qui me permettaient de fournir le minimum , voire zéro travail très souvent (je n’étais pas « scolaire »pour un sou pour autant) pour la note maximale mais je n’étais pas non plus « l’intello » puisque déjà, je racontais beaucoup de blagues. J’avais des choses à dire, je prenais beaucoup de place.

Et puis, j’ai beaucoup entendu de propos envieux et négatifs sur les gens qui gagnaient bien leur vie, qui avaient telle belle voiture alors mon inconscient a intégré que réussir, ça rendait pas heureux, qu’il fallait rester à sa place et ne pas tout dévoiler pour ne pas être détestée.

Sympa, n’est-ce pas ?

Valeurs et réussite

Alors, aujourd’hui, je te propose de t’interroger sur ton rapport à la réussite, à ce que tu en as toujours entendu, aux peurs inconscientes associées au fait de réussir.

Et je te propose d’associer de nouvelles valeurs au mot Réussite.

Des valeurs qui te collent à la peau et te font vibrer.

Voici les miennes:

Il est l’heure de passer un contrat avec toi-même. Ce dernier stipule que tu te donnes le droit de réussir.

A partir d’aujourd’hui, autorise-toi à réussir à ta façon.

Et parce que je vous ai posé beaucoup de questions existentielles, voici une question un peu plus légère.

Bisous de moi.

  

La Fée du Web

Exploratrice de la vie. J’accompagne les Femmes PotenCiellement Illimitées à vivre en suivant leur guidance & à dépasser leurs peurs pour apporter à leur existence plus de Joie et de Sens.

Comments (4)

  1. Mes peurs insconcientes (ou plus ou moins conscientes) : ne pas être capable de gérer, ne plus avoir de temps pour mes proches et pour prendre soin de moi !
    Nouvelles valeurs associées : douceur, sérénité, liberté, épanouissement

    Merci pour cet article !!

    1. J’adore ! Douceur est une valeur que je ne m’attendais pas à lire ici mais c’est en ça que l’exercice est vraiment intéressant 🙂

  2. Hello ! Merci pour cet article super intéressant ! Dans les peurs que tu citais je retiendrai la peur de faire de l’ombre… elle en dit long. Peur de ne pas donner assez de temps pour mes enfants mais aujourd’hui j’accepte de ne pas être une maman « socialement correcte ». Oui j’aime être seule sans eux, pour pouvoir mieux les retrouver 😀
    Nouvelles valeurs associées : Liberté (forever !), Patience, Créativité, Energie, Entièreté et toujours beaucoup d’Empathie 😀

    1. tu existes en tant que personne avant tout, c’est un bel exemple que tu leur donnes là 🙂
      Bravo, ce sont de très belles valeurs porteuses de sens 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *