Ces pages de vente aussi lourdes qu’un tube de l’été

Ces pages de vente aussi lourdes qu’un tube de l’été

« Ce gars m’a tuée. Tuée. Assassinée iyééé … Cho- Cho- Cho chocolat ».

Si tu vis sur la même planète que moi, tu as sûrement entendu plus d’une fois cette divine chanson aux paroles réfléchies, censées et profondes.

Depuis « il est où le bonheur », je pensais qu’aucune chanson ne pourrait m’énerver davantage. C’était sans compter la sortie de ce tube de l’été à la con. Dès que je l’entends, je l’ai dans la tête pour au moins 4 heures et demi et je me mets à souhaiter de tout mon coeur qu’une personne m’emmène aux urgences ou en HP pour me délivrer de ce fardeau.

Et tu sais ce qu’il y a d’encore plus agaçant que cette chanson cher lecteur ? Certaines pages de vente et mails de relance pour annoncer la sortie d’un produit ou programme.

Tu sais ces pages de vente qui semblent te dire: « toi et toute ta famille allez mourir si tu ne souscris pas à ma nouvelle offre dans les 24heures ».

J’ai un peu étudié tout cela et je te donne donc les faux pas à ne pas reproduire lors du lancement d’un produit et de la rédaction d’une page de vente.